Plantes sauvages comestibles du bio à portée de main

Publié le 13/05/2016

  • Plantes sauvages comestibles du bio à portée de main
  • Plantes sauvages comestibles du bio à portée de main

Les plantes sauvages comestibles offrent mille saveurs oubliées, souvent prisées par les grands chefs. Négligées car méconnues, elles poussent pourtant à foison et constituent une formidable palette de goûts authentiques. Les plantes sauvages comestibles sont à portée de main, il suffit simplement de savoir les reconnaître. On peut notamment apprendre à les découvrir grâce à des team building nature, très développement durable. Elles agrémenteront parfaitement vos repas et sauront surprendre à coup sûr vos papilles et celles de vos convives avec un éventail de saveurs allant du doux à l'amer, du poivré au salé ou encore de l'acide au sucré. L'expression « tous les goûts sont dans la nature » prend alors tous son sens à la lumière de la diversité des plantes sauvages. Lors de vos balades, imaginez et composez votre repas au gré des découvertes, en bordure de sentier, de savoureuses plantes sauvages qui accompagneront parfaitement votre plat. Leur cueillette se mérite : il faut être attentif, les toucher, les observer et parfois même  les sentir pour les identifier. Partir à la recherche de ces précieux végétaux, c'est allier le goût de la découverte avec le plaisir simple d'une balade en pleine nature. Déguster ce que vous aurez vous même récolté décuplera votre plaisir culinaire !

Les plantes sauvages comestibles sont également l'occasion de découvrir ou redécouvrir des saveurs oubliées et de se plonger dans un voyage dans le temps, à l'époque où l'Homme vivait exclusivement de la cueillette. La connaissance de ces espèces peut s'avérer salvatrice si vous êtes un jour confronté à une situation dangereuse en forêt. Par ailleurs, savoir les repérer fait partie des techniques élémentaires de survie ! Des team building nature spécialisés peuvent ainsi être mis en place par les entreprises afin de faire découvrir aux équipes les secrets des plantes comestibles tout en permettant de créer du lien entre collaborateurs pour optimsier le bien-être au travail. 

Cependant, la récolte des plantes sauvages n’est pas sans règle et sollicite tous les sens. C’est avant tout une pratique qui se doit d’être respectueuse de l’environnement. Il faut véritablement prendre garde à ce que l’espèce en question ne soit pas protégée. Par ailleurs, cueillir est un acte délicat et responsable, ne prenez pas plus que vos besoins.

Il est important de se munir d’un guide pour identifier les espèces. En cas de doute n’hésitez surtout pas à vous arrêter à une pharmacie sur le chemin du retour, afin d’être certain de la comestibilité des plantes. Certaines sont toxiques et peuvent s’apparenter au premier coup d’œil à des espèces comestibles si l’on ne fait pas suffisamment attention. Le diable est dans les détails !

Néanmoins, une fois toutes les précautions prises et les connaissances acquises, la nature vous procurera une immense richesse culinaire réservée aux seuls initiés. Sautez le pas, entrez dans le monde atypique des plantes comestibles.

Consommées avec parcimonie, elles contribuent à une alimentation saine et possèdent également de nombreuses propriétés bénéfiques pour le corps. L’apport nutritif des plantes sauvages, largement supérieur à celui des espèces cultivées, est une source de bien-être et permet d’assurer un équilibre bienfaisant pour la santé. Elles sont notamment riches en Vitamine C. En plus d'être délicieuses, elles renferment souvent un concentré de vertus thérapeutiques !

Voici quelques espèces parmi les plus faciles à reconnaître :

Le pissenlit

Le pissenlit, habitué de nos paysages, est une des plantes comestibles les plus abondantes en France. Avec leur goût légèrement amer, les jeunes feuilles de pissenlit s’accommodent très bien en salade, avec un filet de vinaigrette et une pincée de sel. Le pissenlit peut également se consommer cuit, ce qui atténuera son amertume. D'un point de vue thérapeutique, il permet de combattre les maux d'estomac et de soulager tous les problèmes liés au foie. Par ailleurs, le pissenlit donne de l’appétit aux personnes qui en manquent.

L’ortie

La hantise de tous les enfants ! Certainement la plante ayant l’une des plus mauvaises réputations en France, l’ortie est pourtant une pépite culinaire ! En soupe, les jeunes feuilles d’ortie s’avèrent être un plat succulent. Mais ce n'est pas tout, l'ortie possède également de formidable propriétés médicinales : il régule la tension, élimine un certain nombre de toxines de l'organisme et favorise le tonus nerveux !

Le pourpier

Le pourpier sauvage est une plante rampante que l’on peut trouver partout dans nos jardins. Ses tiges rouges et ses feuilles croquantes sont un délice pour accompagner vos salades.
De par sa teneur importante en acide alpha linolénique, le pourpier diminue le risque de problème cardio-vasculaire. De plus, il réduit le « mauvais cholestérol » grâce à l'action de la pectine.

Le mouron blanc (ou mouron des oiseaux)

Considéré comme une « mauvaise herbe », le mouron blanc pousse quasiment partout en France tout au long de l’année. Ses tiges et ses feuilles, richs en vitamine C, se mangent en salade ou en accompagnement de plat, en remplaçant certaine herbes aromatiques.
Il faut savoir que le Mouron des oiseaux est réputé comme étant un remède efficace contre les démangeaisons de la peau.

L'ail des ours

Condiment d’exception fréquemment trouvé dans les sous-bois, ses feuilles sont semblables à celles du muguet. Pour l'identifier, froissez délicatement ses feuilles entre vos doigts et humez ! Une délicate odeur d'ail parviendra jusqu'à vos narines. Ses saveurs prononcées accompagneront vos salades ou vos plats.

La petite pimprenelle

Elle apparaît au printemps, avec ses petites feuilles dentées disposées en parallèle le long de sa tige. Une alternative au « persil », elle permet là aussi d'agrémenter les plats et salades. Vous la trouverez absolument partout à l'heure du Printemps et il  vous suffira de  vous baisser pour la ramasser. Si par malheur, lors d'une promenade vous vous faites une plaie, la petite pimprenelle a des propriétés cicatrisantes et antiseptiques reconnues depuis l'Antiquité !

Il existe en France une multitude d’espèces de plantes sauvages comestibles, aux goûts et aux aspects très variés. Elles sont une source originale d’alimentation, et ce, à moindre coût, à condition de s’y intéresser. Plongez-vous dans le monde secret des plantes sauvages comestibles : il vous suffira de parcourir seulement quelques mètres pour prendre conscience de la richesse naturelle qui nous entoure !

La recette de l’omelette à l’ortie sauvage et à l’ail des ours : (pour 2  personnes)

-          Quelques feuilles d’ail des ours ciselées et lavées

-          4 poignées de feuilles d’ortie ciselées et lavées (choisissez les plus jeunes possibles et n’utilisez pas les tiges)

-          5 œufs

-          Sel, poivre, thym

-          Optionnel : 2 cas de lait

Battre les œufs en omelettes puis ajouter tous les autres ingrédients dans votre saladier. Huilez ou beurrez une poêle et faite cuire l’omelette à votre convenance et régalez-vous !

            Pour en savoir plus, venez participer à l’animation « découverte des plantes sauvages comestibles » et suivez notre guide passionnée Dany Fagot qui vous fera partager ses connaissances et son goût pour la cuisine sauvage au long des sentiers du massif de Rambouillet. Vincent pourra lui aussi vous présenter les plantes sauvages comestibles lors du team building nature « Environnement et survie ».

DOT Alexis

 

Sources :

http://www.plantessauvagesetcomestibles.com/

http://fr.ekopedia.org/Plante_sauvage_comestible

http://www.hermeline-plantes-sauvages.com/guide1.php

http://www.plantes-sauvages.fr/fiche_ortie.htm

http://naturopathe88.e-monsite.com/

http://www.mr-plantes.com/2014/10/pourpier/

http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/