Team building bootcamp : connaître son environnement est indispensable !

Faire attention à la tique en séminaire nature

Nous connaissons tous les tiques, ces petites bêtes pas très sympathiques qu’il nous arrive de trouver sous les poils de nos animaux ou même parfois sur notre propre peau ! Quelles sont les bons réflexes avoir en cas de piqûres et comment réagir pour éviter d’attraper la maladie de Lyme ?

Les tiques sont des acariens qui se nourrissent de sang en s’accrochant sur un animal ou un homme pendant plusieurs jours. Elles mesurent moins d’un millimètre au stade de larve et jusqu’à six millimètres à l’âge adulte.  Leur cycle de vie dure entre 18 mois et 8 ans pour certaines espèces.

Elles passent par différents stades de développement : larve, nymphe et adulte. A chaque stade, la tique se nourrit de sang une seule fois, puis elle se laisse tomber au sol et se métamorphose. Les mâles meurent après avoir fécondé une femelle tandis que les femelles entament un cycle de vampirisation supplémentaire puis meurent après avoir pondu leurs œufs.

Elles peuvent survivre à des températures allant de -20° à 40°C et peuvent vivre dans des biotopes très différents : prairies, forêts voir même dans le sol. Son poste préféré : le sommet d’un brin d’herbe. Elle attend patiemment une proie pour se cramponner à elle puis se gorger de son sang. Heureusement pour nous, certains oiseaux, reptiles ou autres insectes en sont friands.

La maladie de Lyme

En se nourrissant, les tiques peuvent être infectées par des bactéries qu’elles vont transmettre lorsqu’elles s’accrochent à leurs hôtes. Heureusement, c’est rarement le cas mais il faut rester très vigilant car la bactérie Borrelia qui génère maladie de Lyme semble gagner du terrain.

Cette maladie, difficile à diagnostiquer, est trop peu connue des Français y compris des professionnels de la santé.  Ses symptômes sont multiples et souvent négligés : problèmes cutanés, articulaires, neurologiques et plus rarement cardiaques et oculaires. Ils sont plus ou moins visibles ou nombreux selon les malades, et peuvent apparaître longtemps après la piqûre, si bien que le lien est rarement fait entre la tique et la maladie. Sans traitement, les symptômes deviennent chroniques, invalidants et ne disparaissent pas.

La maladie de Lyme est encore trop méconnue en France où les médecins mal informés passent à côté du diagnostic. La preuve, l’Allemagne dénombre plus d’un million de cas, là où la France n’en dénombre que 12 à 15 000 chaque année. Si la maladie est diagnostiquée rapidement, le traitement correspond à trois semaines d’antibiotiques. Tandis que si le diagnostic est tardif, la maladie devient chronique et le traitement est plus lourd et plus long.

Alors pourquoi ne pas en parler autour de vous pour diffuser l’information ?

Les bons réflexes à adopter lors du team building bootcamp

Que faire pour éviter une morsure de tique ?

  • Privilégiez des vêtements longs qui couvrent l’ensemble du corps et des chaussures fermées lorsque vous sortez en forêt ou dans les herbes hautes.
  • En rentrant, vérifiez l’éventuelle présence de tique : attention elles peuvent se cacher dans les plis ou être très petites et difficiles à repérer.

Les bons réflexes en cas de morsure

Retirez la tique rapidement mais pas de n’importe quelle façon : utilisez un tire-tique (trouvable en pharmacie) afin d’enlever la tique entière et de ne pas laisser la tête dans la peau. Pour cela il ne faut pas tirer sur l’acarien mais le faire tourner jusqu’à ce qu’il se détache tout seul. Plus la tique reste longtemps dans la peau, plus le risque de contamination est élevé

  • Ne surtout pas mettre de produit (type éther ou alcool)
  • Une fois la tique retirée : désinfectez
  • Surveillez l’emplacement de la morsure et votre propre état de santé les semaines qui suivent

Consulter un médecin si :

  • Une rougeur apparaît à l’emplacement de la morsure, même si cela se produit plusieurs semaines après ou si elle disparaît rapidement
  • Des symptômes semblables à ceux de la grippe surgissent : fatigue, fièvre, douleurs…
  •  Vous êtes enceinte ou que votre enfant de moins de 8 ans s’est fait piquer : un traitement préventif sera alors prescrit

Finalement, le plus grand danger dans nos forêts ne sont ni les serpents, ni les sangliers mais les tiques. Alors, si par malchance une tique vous choisit comme festin lors d’une de vos sorties en forêt ou d’un séminaire au vert : pas de panique, la probabilité que vous soyez infecté reste faible ! Retirez la tique en suivant nos conseils, restez attentifs et n’hésitez pas à contacter un médecin.

Testez vos connaissances et votre capacité d’adaptation dans un team building bootcamp !

Pour en savoir plus, venez participer à notre team building nature sur la survie ou notre team building bootcamp ! Ou bien participez à un séminaire nature sur l’environnement et le développement durable.

Roxane Boulez Connexion Nature

 

Nos séminaires et team building RSE associés

 

Team building bootcampTeam building nature RSE Bootcamp

Entre sport et découverte de la survie, ce team building développement durable mettra vos collaborateurs à rude épreuve !

 

 

Team building RSETeam building RSE Challenges survie

Mélange d’initiation à la survie et d’activités ludiques, ce team building développement durable mettra vos collaborateurs à l’épreuve !

 

 

séminaire développement durableSéminaire développement durable à Biscarrosse

Entre Terre et Mer, vos équipes s’affronteront dans la bonne humeur et la bienveillance lors de défis nature et survie. Dépaysement assuré !

 

 

Nos articles associés

 

 

 

Sources :