Séminaire nature : Einstein à plumes de nos contrées !

Lors d’un séminaire nature, vous aurez peut-être l’occasion de croiser des pies ou corneilles. Ces animaux sont bien plus rusés et intelligents que nous le pensons…

(Re)découvrez ces espèces lors d’un séminaire nature !

S’il avait lu les lignes qui suivent, La Fontaine en aurait ravalé sa fable et le renard son fromage. Si vous aussi vous êtes persuadés que les renards sont bien plus rusés que les corbeaux alors, lisez ces quelques lignes et vous changerez probablement d’avis.

Les corneilles et les pies font partie de la famille des corvidés, qui est également composée des corbeaux et des geais. Ces oiseaux sont régulièrement représentés en peinture ainsi que dans les comptes et légendes car leur intelligence est reconnue depuis que l’homme existe.

Ces espèces sont parfois qualifiées de nuisibles, car à l’origine de désagréments de plus en plus nombreux liés à leur prolifération dans certaines zones. Ils menacent les nids des petits oiseaux, viennent voler les croquettes de Médor et peuvent même se montrer agressifs envers les hommes.

Apprenons-en un peu plus sur le mode de vie des corneilles noires et des pies bavardes.

La Corneille noire

Du bec au bout des pattes, elle est le seul corvidé entièrement noir. C’est ainsi qu’on peut la distinguer du corbeau freux dont le bec est gris. Ces deux oiseaux au plumage sombre, d’une cinquantaine de centimètres de hauteur sont effectivement souvent confondus. Une autre astuce pour les distinguer est d’observer leur démarche : le corbeau marche tandis que la corneille sautille.

Aussi à l’aise en ville qu’à la campagne, la corneille s’adapte et sait tirer avantage de toutes les modifications que l’homme apporte à l’environnement. A la campagne, elle se nourrit d’insectes, larves, graines, petites charognes, fruits et même des œufs d’autres oiseaux comme ceux de la pie. Mais en ville, elle n’hésite pas à se servir dans les poubelles et profite du nourrissage destiné à l’origine aux pigeons ou même aux chats.

Les corneilles sont très fidèles et forment des couples pour la vie. La ponte a lieu d’Avril à Mai, la femelle dépose généralement dans le nid 3 à 5 œufs bleu-vert tachetés de brun.  Après l’éclosion, les oisillons sont nourris par les deux parents et prennent leur envol au bout d’un mois.

Pie bavarde…

« Chack-chack-chack-chack », tel est le cri bruyant et reconnaissable d’un groupe de pies jacassants dans les sous-bois. C’est de ce son distinctif et criard que la pie bavarde tient son nom. Vous pouvez l’observer, chaque jour en smoking noir et blanc, avec sa longue queue teintée de reflets verts. Elle se pavane avec classe et distinction dans les bois, les prairies, les champs et même en ville dans les parcs et jardins.

Cet oiseau omnivore se nourrit essentiellement d’insectes, de tiques sur le dos des grands mammifères, de vers, de limaces et possède des caches à nourritures pour les jours de disette. Mais lorsqu’il est en ville, c’est dans nos poubelles qu’il trouve sa nourriture et il n’hésite pas à picorer dans la gamelle du chien quand celui-ci n’a pas fini son repas. Quand l’occasion se présente, les pies se nourrissent aussi de petites charognes et d’œufs d’autres oiseaux.

ou pie voleuse ?

Les pies sont des animaux grégaires qui vivent en couple ou en petits groupes selon leur âge et la période de l’année. Mais une fois le groupe ou le couple établi, pas question de se mélanger avec des autres ! Quand un intrus entre dans leur territoire, elles attaquent à plusieurs. Ce fait est très connu des chasseurs qui, pour les attraper, installent une cage contenant une pie étrangère qui va servir d’appât. Les pies sont alors attirées et … vont tomber dans le piège en essayant de chasser l’intruse. C’est quasiment le seul moyen d’attraper des pies adultes, car elles déguerpissent aussitôt qu’elles aperçoivent un homme avec un fusil.

Au printemps, chaque couple fabrique un nid pour accueillir la couvée pouvant aller jusqu’à une dizaine d’œufs gris-vert tachetés de brun. Les poussins seront nourris par leur parents et la famille restera unie jusqu’à l’Automne.

Plusieurs études scientifiques ont été menées sur les pies pour analyser leur comportement. L’une d’elle a démenti la croyance rependue que les pies bavardes seraient particulièrement voleuses et attirées par les objets brillants. Elles sont au contraire méfiantes face à des objets nouveaux et inhabituels. Il est cependant vrai qu’elles pillent les nids d’oiseaux plus petits, mais ce comportement est courant chez les corvidés. Malgré cette réputation de voleuse, elle n’a d’Arsène Lupin que le costume et le côté classe.

Corneilles et pies : de vrais cerveaux à plumes

Les corvidés disposent de capacités d’apprentissage et font partie des animaux qui se démarquent par leurs aptitudes intellectuelles au même titre que les grands singes. Ils sont capables de se reconnaître dans un miroir, ils peuvent utiliser des outils et élaborer des méthodes pour se fournir de la nourriture. Par exemple : les corneilles laissent tomber les noix sur la route et attendent qu’une voiture vienne briser leur coquille en les écrasant, puis elles retournent la déguster.

Les pies, quant à elles, savent faire preuve d’un esprit d’équipe : elles s’avertissent entre elles des dangers tels que la venue d’un chat ou d’un rapace, en émettant un cri tout particulier. Elles sont aussi capables de se défendre en groupe.

Rusé comme une pie ?

Dans la forêt de Fontainebleau, les voitures noires ne sont pas les bienvenues : les corneilles y aperçoivent leur reflet et le prennent pour un intrus sur leur territoire. Il n’est pas rare qu’elles attaquent et s’en prennent à une voiture garée à l’orée du bois en y donnant des coups de becs. Étonnant, non ? Nous sommes obligés de surveiller les véhicules pendant les team building environnement et survie pour leur éviter quelques rayures ! Les voitures d’autres couleurs sont a priori hors de danger car elles ne reflètent pas la silhouette des oiseaux.

Les corneilles peuvent aussi s’avérer agressives envers les hommes, elles sont habituées à notre présence et donc de moins en moins craintives. Il arrive qu’un passant marchant trop près d’un nid de corneille se fasse attaquer par l’oiseau qui défend son territoire et sa famille. Pour se défendre elles peuvent aussi lancer des cailloux ou autres petits objets sur celui qui se montera menaçant ! Et oui, on vous l’a dit : elles sont malines !

Alors, rusé comme un renard et pourquoi pas rusé comme une corneille ?

Nos animations et séminaire nature pour vous

Venez découvrir la faune et la flore de nos forêts au cours de nos animations « Environnement et survie » ou « Découverte des plantes sauvages comestibles ».

Vous êtes une entreprise ? Offrez-vous une pause au vert, et reconnectez-vous à la nature avec un séminaire nature RSE développement durable ! Ou bien renforcez les liens entre vos collaborateurs lors d’un team building environnement aux activités ludiques et enrichissantes !

Vous êtes un comité d’entreprise ? Créez du lien avec un séjour inoubliables tel que les week-ends « Découverte du littoral à l’île de Ré », « Découverte des phoques dans la Baie de Somme », « Brame du cerf et cabanes dans la Vienne » ou encore « Randonnée et escalade entre Garrigue et Calanques ».

Roxane Boulez

 

Nos séminaires et team building RSE associés

 

seminaire-nature-rse-paris-bois-de-vincennesSéminaire nature RSE Paris Bois de Vincennes

Proposez un séminaire nature et RSE à vos collaborateurs. Aux portes de Paris, dans le bois de Vincennes, participez à la création d’une forêt !

 

team building bien-êtreTeam building bien-être Parcours sensoriel

A travers des activités ludiques et sensorielles, proposez à vos collaborateurs de se reconnecter à la nature.

team building éco-responsableTeam building écoresponsable en forêt

Participez à un chantier solidaire avec vos collaborateurs pour promouvoir l’éducation à l’environnement des enfants !

Nos articles associés

 

Sources :