Mangez des insectes c’est bon pour la planète !

Publié le 04/06/2015

  • Mangez des insectes c’est bon pour la planète !

Selon Arnold Van Huis, entomologiste, « un jour viendra où un Big Mac coûtera 120 euros et un Bug Mac (Bug signifiant « insecte » en anglais) 12 euros, où les gens qui mangent des insectes seront plus nombreux que ceux qui mangent de la viande ». Sa théorie, a priori farfelue, pourrait bien être rattrapée par la réalité.  En 2050, les prévisions annoncent que nous serons près de 9 milliards d’êtres humains sur Terre. Inéluctablement, l’augmentation de la population nécessitera une production accrue de nourriture. La pression sur des ressources limitées comme les terres ou l’eau va donc considérablement croître, sachant que pendant les quarante dernières années, la consommation de protéines animales a  augmenté de 87% dans le monde. Autant dire que ce n’est pas demain la veille que les hommes deviendront tous végétariens...

Il semble alors que la solution miracle vienne de nos amis les insectes ! Vous savez, criquets, larves,  vers, sauterelles et autres bestioles dont la vue nous répugne ! Ils pourraient bien se retrouver dans nos assiettes d’ici quelques années ! Ne grimacez pas, les 1 900 espèces d’insectes comestibles présentent une multitude de bienfaits pour les hommes et la planète !

La production d’insectes, une faible empreinte écologique

D’après plusieurs études, l’élevage de viande constituerait aujourd’hui près de 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, devenant ainsi l’une des activités la plus dangereuse pour notre planète. Mais ce n’est pas tout, l’élevage conventionnel est également la cause de défrichages et de déforestations massives, sans compter les énormes ressources en énergie et en eaux nécessaires. A terme, la production de viande n’est pas soutenable. Heureusement (ou malheureusement pour les entomophobes), les insectes offrent une alternative plus qu’encourageante pour pouvoir satisfaire amplement nos besoins en protéines.

En effet, leur production est peu coûteuse et non productrice de gaz à effet de serre. Avec 8 kilos de végétaux, Patrick Lhomme, docteur à l’université de Mons, affirme que l’on peut produire 4 kilos d’insectes contre seulement 1 kilo de viande de bœuf, soit quatre fois plus.

La différence est sans appel. La FAO, l’Agence de l’ONU pour l’Alimentation et l’Agriculture, conforte cette supériorité de l’insecte sur le plan écologique : pour produire 1 kilo de protéines à partir du ver de farine, cela nécessite en moyenne un espace de 20 m² et un rejet de 20 kilos de CO² dans l’atmosphère. A contrario, fabriquer 1 kilo de protéine à partir du bœuf demande 202,5 m² et un rejet de 122,5 kilos de CO² dans l’atmosphère.

On identifie clairement les enjeux qui sous-tendent l’élevage des insectes : un gain de place évident et une atténuation considérable des émissions de gaz à effet de serre. En moyenne, les insectes ont besoin de 12 fois moins de nourriture que les bovins pour fabriquer la même quantité de protéines. Par ailleurs, nos chères bébêtes peuvent être nourries sur les flux de déchets organiques (compost, fumier, etc…), diminuant grandement l’importation massive de poudres végétales ou animales. Cerise sur le gâteau, les insectes présentent moins de risque de transmission de maladie que le bétail. Cette potentielle source d’alimentation mondiale s’avère être une formidable opportunité environnementale mais aussi un moyen de lutte majeur contre la faim dans le monde.

Les insectes, bon pour la santé et pour le palais !

Les insectes sont une source extrêmement riche en protéines, vitales pour le fonctionnement de l’organisme. Une vingtaine de grammes de criquets est équivalent à la valeur énergétique d’une pièce de bœuf de 110 grammes ! Les vitamines ne sont pas en reste : B1, B2, B3 sont en rendez-vous ! Enfin, les insectes fournissent du Fer, du Calcium et du Zinc, minéraux essentiels au développement de notre corps. Dans certains pays, les insectes sont la base de régimes alimentaires et sont un mets de choix !

Certaines entreprises rivalisent d’imagination et proposent de déguster des insectes sous de nombreuses formes : rouleau de printemps aux sauterelles, ganache au chocolat et aux larves, nuggets de ver, macarons aux criquets, il y en a pour tous les goûts ! Allez-y, sautez le pas : quelques criquets grillés à l’apéro, une quiche au vers pour le repas ou une sucette aux larves pour faire plaisirs à vos enfants !  Goûter-y, vous raffolerez de leur petit goût noisette. Evidemment, c’est à consommer sans modération !

La barrière de la culture occidentale

Aujourd’hui, le principal obstacle à l’avènement de l’insecte dans nos assiettes est sans doute notre culture. Manger des insectes est tabou, et l’image que l’on se fait de ces petites bestioles est souvent péjorative. On les croit injustement sales et impropres à la consommation. Par ailleurs, leur consommation va à l’encontre de certain codes, ne serait-ce que la peur du regard des autres.

D’autre part, cette barrière culturelle se symbolise également sur le plan juridique, avec un manque de régulation de cette filière. De plus, en Europe, la diffusion à grande échelle d’insectes nécessite une autorisation de mise en marché, qui n’a pas encore été délivrée à ce jour. Cependant, méfiez-vous, le règne de la viande est compté, même si il est fort probable que la fameuse entrecôte ne disparaisse pas de nos menus avant des lustres !

Venez découvrir nos séjours et séminaires nature  à l'ile de Ré, en Vendée, en Baie de Somme avec nos guides passionnés qui se feront un plaisir de vous faire découvrir nos territoires avec leur biotope si particulier et vous faire découvrir la dégustation d'insectes bio lors de nos team building développement durable  "d'initiation à la survie" 

Alexis DOT

Sources :

Slate 18/05/13

http://www.slate.fr/story/72403/alimentation-insectes-2050

Rue89 18/11/10
http://rue89.nouvelobs.com/passage-a-lacte/2010/11/18/et-si-les-insectes-etaient-la-nourriture-du-futur-176534

Europe entomophagie
http://www.europe-entomophagie.com/fr/content/14-Apports-nutritionnels-des-insectes-comestibles


Rapport du FAO « Edible insects : future prospects for food and feed security » (2013)

http://www.fao.org/docrep/018/i3253e/i3253e.pdf

Le Monde 09/04/15

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/09/que-risque-t-on-a-manger-des-insectes_4613087_3244.html?xtmc=alimentation_insecte&xtcr=3